Burkina Faso - Fiche Pays- guide pratique

Publié le 12 Octobre 2011

Burkina Faso : Carte d'identité

- Capitale: Ouagadougou.
- Monnaie : le franc CFA.
- Fête nationale : le 11 décembre.
- Décalage horaire : deux heures de moins qu'en France en été, une heure de moins en hiver.
- Langue officielle : le français.
- Villes principales : Bobo-Dioulasso, Koudougou, Ouahigouya, Banfora, Kaya.
- Religion : animistes 55 % ; musulmans 35 % ; catholiques 9 % ; autres 1 %.

 Burkina Faso : Population

- Nombre d'habitants : 15,8 millions d' habitants

Burkina Faso : Climat

Types de climat

Le pays connaît un climat tropical, avec une région plus humide, la zone soudanaise, couvrant une grande partie du territoire, et la zone sahélienne, semi-désertique, au nord du pays. On distingue une saison des pluies (ou saison d'hivernage), de juin à septembre, et une saison sèche, qui dure tout le reste de l'année. Les températures entre mars et mai peuvent atteindre 45 °C.
L'harmattan, un vent sec venu du Sahara, souffle pendant la période sèche.

Burkina Faso : Géographie

Le Burkina Faso est un pays enclavé d'Afrique occidentale, dont la grande moitié nord fait partie du Sahel.

Superficie - 274 200 km²

Point culminant - Pic de Téna Kourou, 749 mètres.

Types de paysage

Le Burkina Faso est un pays relativement plat, recouvert de brousse et de savane. Quelques reliefs ponctuent ces étendues telles les dunes d'Oursi, dans le Nord, qui ouvrent sur les paysages du Sahara.
Quelques falaises se dressent au milieu de la savane : la falaise de Banfora, lieu incontournable pour ses rochers et ses pics en formes de visages et d'animaux façonnés par l'érosion, les cascades de Karfiguéla, les falaises de Sindou, de Niansoroni et de Néguéni, où les points de vue sont remarquables.
Le très beau lac de Tingréla se situe dans la région de Banfora.

Burkina Faso : à voir / à faire

On distingue quatre grandes régions touristiques au Burkina Faso.

La zone du centre et de Ouagadougou, la capitale.
Partez en excursion sur le site granitique de Laongo, la mare aux crocodiles de Sabou et celle de Bazoulé, le ranch de Nazinga, le parc animalier de Ziniaré, le musée de Manéga. Autre site incontournable : le ranch expérimental de Wedbila, qui abrite antilopes, hyènes, tortues, serpents, etc. Des hôtels modernes et des restaurants accueilleront les visiteurs dans la région

La zone de l'Ouest, autour de Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays.
Découvrez de nombreux sites naturels et historiques. C'est la zone par excellence du tourisme de découverte avec la mosquée de Dioulasso-Bâ, la mare aux hippopotames de Bala, le lac de Tingréla, les pics de Sindou, le musée de Gaoua, Bobo-Dioulasso et la Semaine nationale de la Culture.

La zone de l'Est et les parcs nationaux.
Elle renferme, sur des espaces protégés, de nombreux parcs nationaux et des réserves de faune (parc de l'Arli, parc du W, réserve de Pama, etc.). On y trouve des lions, des hippotragues (antilopes de grande taille), des buffles, des éléphants et des phacochères (entre décembre et juin).

Le Sahel burkinabé.
Des peuples nomades le traversent toujours avec des caravanes de chameaux. Festichams est un festival consacré aux chameaux et à la valorisation des richesses culturelles de la zone. Au Sahel, parcourez les dunes de sable d'Oursi, découvrez les gravures rupestres de Pobé-Mengao et les marchés de Gorom-Gorom et de Dori.

Burkina Faso : Quand partir

Le climat du Burkina Faso est tropical et les saisons y sont contrastées. La meilleure période pour s'y rendre se situe entre novembre et mars, pendant la saison sèche. Les températures varient alors entre 15 et 35 °C. Juillet et août sont les pires mois pour s'y rendre, les précipitations pouvant être très violentes.

Burkina Faso : Faune

Le Burkina Faso possède une faune riche de plus de 128 espèces animales dont les plus emblématiques sont le lion, le léopard, l'éléphant, le buffle, le phacochère, l'antilope, le singe, la hyène, le chacal, l'hippopotame, le crocodile, le boa, le varan, les tortues et les hérissons.
Du côté des oiseaux, on peut citer les perroquets, les francolins, les tourterelles, les merles, les outardes, les calaos, les oies et les roussettes.
On retrouve tous ces animaux dans les réserves protégées (le parc de l'Arli dans l'Est, le parc national de Tambi Kaboré, le parc du W, la forêt classée des Deux-Balé, la mare ornithologque d'Oursi, le parc animalier de Ziniaré, le ranch de Nazinga, le parc urbain Bangr-Weoogo et la réserve de biosphère de Bala).

Burkina Faso : Flore

Le Burkina Faso recèle de nombreuses curiosités botaniques : le jujubier, arbre épineux aux fruits très sucrés, le baobab (symbole de puissance et très nourrissant par ses fruits et ses feuilles), le karité ou «arbre à beurre», le néré (réputé pour ses fruits et ses graines), le gommier (dont la gomme est utilisée en pharmacie, en confiserie, en poterie et en médecine), le tamarinier et le célèbre palmier, ainsi que divers arbres fruitiers tels que le manguier.

Burkina Faso : Agenda des festivités

— 3 janvier : fête de la Révolution ;
— 30 mars : journée nationale du Pardon ;
— 5 août : fête de l'Indépendance ;
— 11 décembre : fête de la République du Burkina Faso.
Festivals et autres journées marquantes :
— Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision, à Ouagadougou, tous les deux ans, pendant quinze jours de février à mars (plus grand festival de cinéma d'Afrique) ; — Semaine nationale de la Culture, à Bobo-Dioulasso, tous les deux ans, pendant une semaine ; — Salon international de l'Artisanat de Ouagadougou, tous les deux ans, en octobre-novembre ; — Foire internationale du Livre de Ouagadougou (FILO), une semaine par an, fin novembre.

Burkina Faso : Les plus

— l'authenticité du pays, peu touché par le tourisme de masse ;
— l'accueil chaleureux de sa population ;
— le français comme langue de communication.

Burkina Faso : Les moins

— pas d'accès à la mer ;
— la saison des pluies, avec des averses qui peuvent être assez violentes.

Burkina Faso : Gastronomie

Spécialités

— le riz est l'aliment de base de la cuisine burkinabée. Il s'accompagne de légumes, d'épices, de viande, de poisson et de sauce ;
— le tô («sghbo» en mooré) est le plat national : pâte à base de farine de mil, de maïs ou de sorgho, accompagnée d'une sauce ;
— l'igname : plante préparée en ragoût dans une sauce ;
— le haricot vert au maïs ;
— le dègue : grumeaux de mil cuits à la vapeur, immergés dans du yaourt ;
— le réo : porc au four ;
— le dolo : bière de mil ;
— les jus de bissap (fleurs d'hibiscus), de gingembre ou de tamarin.

Produits du terroir

Les mangues, les papayes, les oranges et les bananes sont les fruits les plus abondants au Burkina Faso.

Rédigé par Rivages Giou - JT

Publié dans #Burkina ressources

Repost 0
Commenter cet article